calendrier

 

Auður Ava Ólafsdóttir

Biographie

L'Islandaise Auður Ava Ólafsdóttir (1958) écrit de la prose, de la poésie et des pièces de théâtre. Elle est également critique d'art pour divers quotidiens et périodiques. Après des études d'histoire de l'art à Paris, elle a longtemps été maître-assistante d'histoire de l'art à l'Université d'Islande, dont elle a été directrice du Musée d'art. Elle vit à Reykjavik.

Auður Ava Ólafsdóttir a débuté en littérature en 1998 avec Upphækkuð jörð (« Terre relevée »). Avec l'Embellie (2004, éd. fr. 2012), Rosa candida (2007, éd. fr. 2010) ou l'Exception (2012, éd. fr. 2014), elle poursuit patiemment, délicatement, son étude de mœurs à travers un personnage bousculé par le sort qui prend sur lui, avec grâce et humour, toutes les troublantes drôleries de l'inconstance humaine.  

Ses livres ont été très bien accueillis en Islande (obtenant notamment le Tómas Guðmundsson Literature Prize 2004 et le Icelandic Women's Literature Prize 2008), ainsi qu'à l'international (sélection pour le Prix Fémina 2010 et le Prix du Roman Fnac 2010). Ils ont été traduits dans plusieurs langues, dont le français, l'italien, l'espagnol, l'anglais et le néerlandais. En français, les livres d'Auður Ava Ólafsdóttir sont traduits par Catherine Eyjólfsson et paraissent aux Éditions Zulma.

À part des romans, Auður Ava Ólafsdóttir écrit aussi de la poésie et du théâtre. En 2010, elle a publié son premier recueil de poèmes, Sálmurinn um glimmer (« Hymne au mica »), qui a pour thèmes la langue, la passion, la mort, la résurrection et la force de la beauté. En février 2014, sa pièce Swans mate for life (« Les cygnes s'unissent pour la vie ») a été montée par le Théâtre national d'Islande.

Auður Ava Ólafsdóttir séjournera dans l'appartement des écrivains de Passa Porta à la Porte de Hal au mois d'avril 2016. 

 

Photo © Anton Brink   

Top
Porte de Hal
28.03.16 > 24.04.16

Bookmark and Share Retour